Enseignement
 


    L’Art de l’icône est au service de l’Eglise pour annoncer l’incarnation et la résurrection de Jésus-Christ. L’icône réalise la plus originale expression du christianisme : la proclamation par des lignes et des couleurs de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ. Elle est l’art de la "présence" qui introduit la prière, la porte, la prolonge. On dira même que l’icône intercède pour nous dans nos appartements, nos maisons ; elle rayonne et nous met en communion avec le monde céleste. Elle devient aujourd’hui un pont jeté entre les différentes traditions chrétiennes : un chemin d’unité. L’icône exprime l’amour sans mesure de notre Dieu unique en trois personnes pour l’humanité entière et pour chaque personne en particulier.

    Apprendre à peindre une icône est une aventure. C’est la rencontre de deux visages, une re-création s’engage sous le regard de Dieu. Les yeux du cœur s’ouvrent, émerveillés, pour traduire l’invisible, l’éternité. L’iconographie devient ministère de la beauté au service de l’homme dans ce qu’il a d’aimable, de juste, de vrai, de clair.





Atelier2.jpg

    L’atelier de la Sainte Trinité propose l’apprentissage de la peinture d’icônes selon la technique byzantine ancienne "à tempéra" : mélange de pigments naturels et du jaune d’œuf qu’on applique sur une planche recouverte d’un enduit préparé à base de colle de peau animale et de craie et que les russes appellent levkas. Cette technique  se travaille avec la planche horizontale et aussi sur chevalet.

Peinture.jpg

        Beaucoup nous disent leur intérêt pour l’iconographie et leur désir de venir participer mais craignent de ne savoir dessiner. Nous leur disons que l’atelier est justement là pour apprendre aussi à dessiner car il est important, voire indispensable, dans la démarche de l’icône de s’approprier le dessin. On ne peut se contenter de décalquer un modèle existant.

    Le dessin de l’icône n’est pas un dessin tel qu’on peut apprendre dans une école, Beaux-arts ou autres ; il est davantage une "écriture". Lui seul explique la démarche de l’iconographe car il suppose une vision de foi. Nous considérons l’icône, expression de la profonde spiritualité orthodoxe, dans sa totalité symbolique et sacré.

        Nous sommes là pour guider, corriger et encourager… Il y a une progression dans cet apprentissage. Les premiers icônes sont donc des études imposées.





Atelier3.jpg

 


    Travailler à faire resplendir le beau visage du Christ, c’est annoncer l’évangile qui n’est pas une loi, une éthique ou un idéal de perfection, mais la rencontre d’une personne vivante, jeunesse et beauté du monde.


    L’art de l’icône est un art spirituel, ce n’est pas un art comme les autres ; il est d’abord au service de ceux qui prient, pour les aider à se porter vers Dieu, aussi l’icône se réalise dans le silence et la prière.

    Tous les cours commencent par un office d’intercession tandis qu’un enseignement spirituel est donné en début d’après-midi.





Atelier7.jpg


Chapelle2.jpg